logo

Assiduité

CHAPITRE 3

3.1 - Organisation Générale des Enseignements

Article 31 : Les programmes de tous les modules sont portés à la connaissance des étudiants en début de chaque année

Article 32 : Les sorties de terrain et en mer doivent être programmées en début de chaque semestre en précisant les moyens logistiques et sécuritaires nécessaires.

Article 33 : Les enseignements sont organisés en années d’études. Chaque année d’études comprend plusieurs modules.

Article 34 :  Les enseignements sont répartis sur trente-deux (32) semaines (englobant les examens). Les vacances universitaires ne sont pas comprises dans cette période.

Article 35 : Suivant son volume horaire, une matière peut être dispensée en un semestre (ou 16 semaines d’études).

Article 36 : Les enseignements sont organisés en cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, sorties sur terrain et stages pratiques.

Article 37 : Les emplois du temps élaborés par l’administration pédagogique sont l’outil de gestion et de contrôle des enseignements. Leur respect est de rigueur.

Article 38 : Les groupes en TP et/ou TD sont établis, en ordre alphabétique, par l’administration pédagogique.

Article 39 : L’organisation des enseignements est modulaire alors que la progression des études est annuelle.

Article 40 : L’étudiant est tenu de respecter son affectation de section et de groupe affichée en début d’année ou de semestre et de faire preuve de ponctualité à toutes ses séances pédagogiques.

Article 41 : L’étudiant est tenu de respecter les horaires d’enseignement. Un retard de quinze (15) minutes au maximum est toléré pour la première heure d’enseignement de la journée.

Article 42 : En cas de retard de l’enseignant les étudiants sont tenus d’attendre au moins vingt (20) minutes avant de quitter le lieu pédagogique.

Article 43 : L’assiduité est contrôlée par l’enseignant. Elle intervient dans le calcul de la moyenne du contrôle continu. Les étudiants absents seront signalés aux responsables pédagogiques concernés

Article 44 : Toute absence doit être justifiée auprès des services administratifs de l’école dans un délai n’excédant pas 3 jours ouvrables.

Article 45 : La présence des étudiants(es) en cours est obligatoire, même pour les modules sans TD/TP. La présence aux TD/TP, sorties et stages pédagogiques est également obligatoire. Le contrôle des présences par l’enseignant se fera sans empiéter sur la charge horaire pédagogique (fiche de présence).

Article 46 : Les travaux dirigés (TD) ont pour objectif d’aider l’étudiant à assimiler et à approfondir les connaissances présentées pendant le cours au moyen d’exercices d’application ou de toute autre activité pédagogique laisée à l’initative de l’équipe pédagogique.

Article 47 : La présence des étudiants aux travaux dirigés est obligatoire. L’enseignant chargé des travaux dirigés doit effectuer, à chaque séance, un contrôle d’assiduité afin de prendre en compte les absences dans la procédure d’évaluation.

Article 48 : Les travaux pratiques (TP) ont pour objectif d’aider l’étudiant à metre en pratique une partie ou la totalité des conaisances dispensées dans le cours et aprofondies en travaux dirigés. Ils peuvent ausi servir d’ilustration ou de suport au cours.

Article 49 : La présence des étudiants aux travaux pratiques est obligatoire. L’enseignant chargé des travaux pratiques doit efectuer, à chaque séance, un contrôle d’asiduité afin de prendre en compte les absences dans la procédure d’évaluation.

Article 50 : Le port d’une tenue réglementaire (blouse de travail, ….) est obligatoire dans les laboratoires.

Article 51 : La préparation des travaux pratiques est conduite par l’enseignant chargé des travaux pratiques qui est assisté par les ingénieurs et techniciens de laboratoires pédagogiques.

Article 52 : Les sorties pédagogiques sont un élément essentiel de l'enseignement des sciences de la mer. Elles permettent aux élèves ingénieurs d'approcher le réel de la manière la plus concrète qui soit tout en mesurant la complexité des interactions entre ses diverses composantes. Un rapport détaillé individuel de la sortie est obligatoire. La présence aux sorties pédagogiques est obligatoire.

Article 53 : Toute sortie de terrain ou en mer doit être programmée en début de semestre par l’enseignant responsable et autorisée par le Chef de département ou le Directeur Adjoint Chargé de la formation graduée et des diplômes en fournissant toutes les informations nécessaires sur l’utilité pédagogique de la sortie, des conditions de sécurité et des risques encourus.

 

3.2 - Assiduité de Absences aux TDs, TPs et Sorties sur Terrain

Article 54 : Dans les modules semestriels :

- Trois (03) absences sans justifications entraînent l’exclusion du module.

- Cinq (05) absences avec ou sans justifications entraînent l’exclusion du module

Dans les modules annuels :

- Six (06) absences sans justifications entraînent l’exclusion du module

- Dix (10) absences avec ou sans justifications entraînent l’exclusion du module

Article 55 : Les étudiants concernés par des contrôles médicaux continus ou actes thérapeutiques (hémodialyses, ….) ou ceux régulièrement requis pour les compétions sportives d’élites, bénéficient d’un régime d’assiduité particulier en rapport avec les exigences de leurs contraintes.

Article 56 : L’absence justifiée à une séance de TP (laboratoire, sorties terrain/mer, stage) ouvre droit à l’étudiant à une séance de rattrapage, durant le semestre, si les conditions le permettent. Sinon, le TP ne sera pas comptabilisé lors de l’évaluation. L’absence non justifiée à une séance de TP (laboratoire, sorties terrain/mer, stage) est sanctionnée par la note zéro (0) au TP concerné. Dans ce cas, l’étudiant ne peut bénéficier d’une séance de rattrapage. Les absences non justifiées à plus du tiers (1/3) des séances de TP entraînent l’exclusion du module.

Article 57 : La justification d’absence doit parvenir aux services du département dans les trois (3) jours ouvrables qui suivent la date de l’examen sous peine d’être rejetée. Dans le cas d’un envoi par courrier postal, elle doit être postée dans les mêmes délais, le cachet de la poste faisant foi.

Article 58 : Les cas des absences justifiées sont détaillés dans l’article 75.

Article 59 : L’exclusion du module est notifiée à l’étudiant(e) par l’administration pédagogique dans la semaine suivant l’examen du rapport circonstancié de l’enseignant responsable du module, et après avis du comité pédagogique de filière.

Article 60 : Une fois exclu, l’étudiant perd son droit aux examens. Il doit refaire le module. Exceptionnellement, l’étudiant pourra passer l’épreuve de ratrapage de ce module, à condition d’avoir réussi les autres modules du cursus.

 

3.3 - Déroulement des Examens

Article 61 : Durant le déroulement des épreuves de moyenne durée, seules les personnes habilitées peuvent rentrer dans les sales d’examens (responsable du module, surveillants programmés).

Article 62 : Les épreuves de contrôle des enseignements en tronc commun se déroulent de manière organisée durant une semaine bloquée. Il est précisé pour chaque module, la durée de l’examen, les dates et les lieux de déroulement des épreuves ainsi que l’organisation des surveillances. Ce planning doit être porté à la connaissance des étudiants 15 jours avant les examens par voie d’affichage réglementaire ou tout autre support médiatique et par note administrative aux enseignants.

Article 63 : En spécialité, selon les spécificités des filières et leurs emplois du temps et dans le but d’éviter tout désagrément et perturbation des autres enseignements de la même filière, le planning des EMD doit être fixé, en dehors des séances de cours ou de TP/TD, par l’enseignant en concertation avec les étudiants et l’administration pédagogique. Dans ce cas la séance de cours est remplacée par celle de l’examen. Après la date arrêtée de fin des cours des modules semestriels ou annuels, le planning des EMD est effectué par l’administration pédagogique.

Article 64 : Durant les épreuves de contrôle, les étudiants sont tenus de respecter toutes les directives émanant des surveillants.

Article 65 : Quel que soit le type de l’épreuve (avec ou sans documents), l’étudiant n’est pas autorisé à parler à un autre étudiant. Toute tentative de fraude expose l’étudiant(e) à un zéro et à des sanctions disciplinaires. A cet effet, le surveillant rédige un rapport circonstancié et le remet au responsable du module qui le transmettra à son tour à l’administration pédagogique. Cette dernière convoque le conseil de discipline.

Article 66 : L’étudiant n’est autorisé à quitter la salle d’examen qu’après 30 mn du début de l’épreuve.

Article 67 : Aucun étudiant n’est autorisé à participer à une épreuve :

-S’il n’est pas inscrit sur les listes officielles de l’établissement

-S’il arrive vingt (20) minutes après la distribution des sujets

L’étudiant qui sort de la sale d’examen, une fois sa copie remise, n’aura plus le droit d’y accéder une deuxième fois. Lorsque, pour une raison déterminée, l’étudiant sollicite une sortie momentanée, il doit être acompagné par un enseignant surveillant.

Article 68 : Pour le bon déroulement de l’examen, l’étudiant doit s’équiper de tout le matériel autorisé qui lui permet de composer dans les meilleures conditions. Aucun emprunt n’est autorisé sans l’avis préalable d’un enseignant surveillant.

Article 69 : Un contrôle strict de l’identité des étudiants doit être effectué lors du déroulement des épreuves.

La liste de présence des étudiants doit être établie par les enseignants surveillants dans chaque amphithéâtre et chaque sale d’examen. Tous les étudiants ayant participé à l’épreuve doivent remettre leurs copies d’examen (même blanche). A l’issue de l’épreuve, un procès-verbal de surveillance doit être établi et remis, avec la liste de présence des étudiants, au département ou à la structure de rattachement. Ce procès-verbal doit comporter :

-La dénomination du module et la nature de l’épreuve.

-Le lieu, date l’heure et la durée de l’épreuve.

-Le nom, prénom et l’émargement des enseignants surveillants.

-Le nom, prénoms des enseignants absents à la surveillance

-Le nombre de copies remises à la fin de l’épreuve.

-Le nom, prénom des étudiants ayant participé à l’examen et n’ayant pas rendu leurs copies.

-Les incidents et remarques éventuelles relatifs à l’examen.

-Le sujet d’examen avec barème.

Article 70 : Durant le déroulement de l’examen, toute tentative de fraude expose l’étudiant(e) à un zéro et à des sanctions disciplinaires. A cet effet, le surveillant rédige un rapport circonstancié et le remet au responsable du module qui le transmettra à son tour à l’administration pédagogique. Cette dernière convoque le conseil de discipline.

 

3.4 - Absences aux Examens

Article 71 : L’absence justifiée à un examen final ouvre droit à l’étudiant à l’examen de rattrapage de l’épreuve concernée.

L’absence non justifiée à un examen final est sanctionnée par la note zéro (0) à l’épreuve concernée. Dans ce cas, l’étudiant ne peut bénéficier de l’examen de rattrapage de l’épreuve concernée.

Article 72 : Cas d’absences justifiées :

- Décès d’ascendants, descendants et collatéraux (acte de décès – 03 jours d’absence permis) ;

- Mariage de l’intéressé (e) (acte de mariage- 03 jours d’absence permis).

- Paternité ou maternité de l’intéressé (e) (certificat d’accouchement – 03 jours d’absence permis).

- Hospitalisation de l’intéressé (e) (certificat d’hospitalisation - nombre de jours d’absence permis selon la durée d’hospitalisation).

- Maladie de l’intéressé (e) (certificat médical d’arêt de travail délivré par un médecin assermenté - nombre de jours d’absence permis selon la durée de l’arrêt de travail).

-Réquisition ou convocations officieles; (document de réquisition délivré par l’autorité compétente- nombre de jours d’absence permis selon la durée de l’activité).

-Autres cas d’empêchement majeur dument justifiés.

Article 73 : La justification d’absence doit être visée par le chef de département qui précisera la date de dépôt avant de la transmettre au responsable du module concerné. Ce document est versé au dossier de l’étudiant.

 

3.5 - Correction des Copies d’Examen, Contre-Correction et Consultation des Copies d’Examen

Article 74 : La correction d’une épreuve est assurée par le responsable du module en collaboration avec les chargés de TD/TP.

Article 75 : L’enseignant responsable de la matière doit procéder à l’affichage des notes et assurer aux étudiants une séance de consultation de copies, à l’exclusion des examens de rattrapage.

Article 76 : Les copies d’examen sont conservées au département pendant une année universitaire pour répondre à toute contestation éventuelle.

Article 77 : Après chaque examen, l’enseignant responsable de la matière doit afficher le corrigé-type de l’épreuve et le barème détaillé de notation.

Article 78 : Toutes les notes doivent être affichées avant les délibérations afin que toute erreur de report et/ou de calcul de la moyenne soit signifiée à l’enseignant et corrigée, le cas échéant, par ce dernier avant les délibérations.

Article 79 : L’étudiant a le droit à la consultation de ses copies d’examen après chaque épreuve. Les examens de rattrapage n’ouvrent pas droit à la consultation des copies d’examen.

Article 80 : Exceptionnellement, l’étudiant non satisfait de sa note, après la consultation de sa copie et du corrigé-type avec barème, peut introduire un recours au plus tard dans les deux (02) jours ouvrables après la date de ladite consultation auprès du président. Passé ce délai, aucun recours ne sera accepté. Le traitement du recours par le comité pédagogique peut donner lieu à une contre correction.

Article 81 : La demande manuscrite de contre correction doit être adressée aux responsables pédagogiques concernés qui prendront les dispositions nécessaires pour la désignation, sous le sceau de l’anonymat, d’un contre correcteur qui soit de rang supérieur ou égal et de la même spécialité que l’enseignant correcteur.

Article 82 : A l’issue de la contre correction, la note obtenue est comparée avec la note initiale. Dans ce cas :

-Si l’écart entre la seconde note et la note initiale est inférieure à trois (3) points, la moyenne arithmétique entre les deux notes sera retenue.

-Si la seconde note est supérieure à la note initale et que l’écart relevé est supérieur ou égal à trois (3) points, la note la plus élevée sera retenue.

-Si la seconde note est inférieure à la note initiale et que l’écart constaté est supérieur ou égal à trois (3) points, la note la plus base sera retenue définitvement et l’étudiant est traduit devant le conseil de discipline.

Article 83 : A l’issue de la contre correction, l’étudiant n’a pas le droit à la consultation de sa copie d’examen.

Article 84 : Les copies d’examen doivent être transmises à l’administration à l’issue de l’année universitaire.

 

3.6 - Évaluation Pédagogique

Article 85 : L’évaluation de l’étudiant porte sur le parcours de formation de l’étudiant, sur :

- Les enseignements de cours,

- Les travaux dirigés

- Les travaux pratiques,

- Les sorties de terrain,

- Les stages pratiques

- Les séminaires et les journées pédagogiques

- Les Mémoires des projets de fin d’études.

- Le travail personnel

Article 86 : Selon les spécificités des modules sans TD/TP, outre les EMD, une évaluation est obligatoire par des exposés ou des rapports de sorties et de stages.

Article 87 : L’évaluation continue des apptiudes et des connaissances des étudiants, comporte:

- deux (02) à trois (03) EMD pour les modules annuels,

- une (01) à deux (02) EMD pour les modules semestriels

Article 88 : La moyenne des notes des travaux dirigés est calculée à partir des notes d’évaluation de l’étudiant. Ces évaluations peuvent être organisées sous la forme d’exposés, d’interrogations écrites, de devoirs à domicile, de travail personnel, etc. La pondération de ces éléments est laissée à l’appréciation de l’équipe pédagogique.

Article 89 : La note des travaux pratiques résulte de la moyene des notes des tests et celes des comptes-rendus avec une pondération laisée à l’apréciation de l’équipe pédagogique.

Article 90 : La moyenne modulaire Mm de la session normale est calculée à partir de l’ensemble des EMD, des TD/TP. La note du module est calculée par l’additon de la note des EMD et la note obtenue au TD/TP en divisant cette somme par deux (02).

Article 91 : La moyenne générale annuele Mg est calculée à partir des moyennes modulaires pondérées par leurs coefficients respectifs.

Mg = Somme des moyennes modulaires pondérées par leurs coefficients respectifs / Somme des coefficients

Article 92 : L’étudiant non admis à l’issue des délibérations de la session normale, et ayant obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 07/20, peut se présenter à la session de rattrapage. La note du module sera recalculée par l’additon de la note de rattrapage et de la note obtenue aux TD/TP. Cette somme est divisée par deux (02).

Article 93 : La moyenne générale compensée de la session de rattrapage est calculée à partir des notes obtenues à la session normale pour les modules acquis et de la meilleure des notes obtenues dans l’une des deux sessions (session normale et session de rattrapage).

Article 94 : l’addmision en année supérieure est acquise lorsque l’étudiant(e) remplit les conditions suivantes :

Pour la première (1 ère) année du cursus universitaire :

- une moyenne générale annuele compensée au moins égale ou supérieure à dix sur vingt (10/20)

- une moyenne au moins égale ou supérieure à cinq sur vingt (05/20) pour chacun des modules.

Pour le reste du cursus universitaire :

- une moyenne générale anuele compensée au moins égale ou supérieure à dix sur vingt (10/20)

- une moyenne au moins égale ou supérieure à cinq sur vingt (07/20) pour chacun des modules.

Article 95 : L’étudiant non admis en sension de rattrapage peut être admis(e) à redoubler après étude du dossier pédagogique et avis favorable du jury de délibération. L’étudiant doit s’inscrire aux modules où la moyenne obtenue est inférieure à 10/20 et conserver le bénéfice des modules acquis. Néanmoins il peut se réinscrire à un module acquis. Dans ce cas, il perd le bénéfice de la note de ce module.

 

3.7 - Jury de Délibération

Article 96 : Les délibérations sont le lieu privilégié de l’évaluation pédagogique des étudiants au terme d’un semestre d’étude et doivent demeurer confidentielles. La participation aux délibérations constitue l’acte pédagogique qui couronne l’ensemble des obligations pédagogiques de l’enseignant. Le jury est souverain dans ses délibérations et ses décisions sont prises à la majorité simple de ses membres ; la voix de son président étant prépondérante en cas d’égalité.

Article 97 : Le jury de délibération est composé des enseignants responsables des modules du semestre ou de l’année.

Article 98 : Le président du jury de délibération est désigné parmi les membres du jury de grade le plus élevé, par la structure pédagogique de rattachement conformément aux dispositifs de l’arrêté 71 du 03/1/2011.

Article 99 : La remise des notes aux services concernés de l’administration est obligatoire. Le PV de notes du module enseigné et les éventuelles recommandations de délibération doivent parvenir sous pli confidentiel à l’administration dans un délai d’au moins quarante-huit (48) heures ouvrables avant la date des délibérations.

Article 100 : Les jurys des délibérations du semestre sont organisés à la fin de chaque sesion d’examen. Dans ce cas, le jury comprend les enseignants responsables des modules composant l’année

Article 101 : La présence aux délibérations de tous les membres du jury est obligatoire.

Article 102 : Lors des délibérations, les membres du jury ont pour mission de :

- Valider la scolarité des étudiants et leurs résultats obtenus durant le semestre.

- Se prononcer sur l’admission, l’ajournement ou l’exclusion des étudiants dans les modules semestriels et annuels.

- Proposer, s’il y a lieu, une orientation de l’étudiant en situation d’échec.

Article 103 : Le rachat est une faveur du jury de délibération. Il ne constitue nullement un droit dont l’étudiant peut se prévaloir. La procédure de rachat peut être différente d’un jury à un autre et le seuil ne doit en aucun cas apparaître sur les procès-verbaux de délibération.

Article 104 : Le principe du rachat ne peut être retenu ou rejeté que par le consensus des membres présents du jury ou à défaut par leur majorité. Il n’est en aucun cas du ressort strict de l’enseignant qui détient la note éliminatoire.

Article 105 : En cas de rachat la moyenne générale ne doit pas dépasser 10/20 et l’enseignant qui a atribué la note éliminatoire est enu de procéder au correctif de la note, mais ne doit en aucun cas dépasser la barre réglementaire pour la note éliminatoire.

Article 106 : Le jury de délibération du dernier semestre d’un cycle d’études a pour prérogative, également, de valider l’ensemble de la scolarité des étudiants de la même promotion et de remettre au chef de département un PV de délibération portant la liste des étudiants lauréats pour la confection et la délivrance des attestations provisoires de succès et des diplômes.

Article 107 : Les membres du jury sont tenus de préserver le secret des délibérations. Le non respect de cette règle exposera son auteur à des mesures disciplinaires.

Article 108 : Le procès-verbal de délibération, daté, sans rature ni surcharge, doit comporter les éléments suivants :

- Le relevé global des moyennes générales de chaque matière, de chaque module

- Le nom, prénom de chaque membre du jury.

- Les résultats concernant les étudiants admis, ajournés ou exclus.

- Le taux global, par module, des admis, des ajournés, des abandons et des exclus par raport aux inscrits.

- L’émargement sur le PV des membres du jury ayant participé aux délibérations.

- Le nom, prénom des membres du jury absents.

- Les critères de rachat retenus par le jury de délibérations, s’il y a lieu.

- Le compte rendu des délibérations

Article 109 : En raison de leur importance, les PV doivent être établis en 4 copies pour :

- l’administration pédagogique,

- le département pédagogique,

- les archives,

- l’affichage

Article 110 : Les résultats finaux de délibérations doivent être portés à la connaisance des étudiants, par voie d’affichage dans l’établissement et/ou via le site web de l’établissement, dès qu’ils sont validés.

Article 111 : En cas d’erreur, dûment établie, de saisie de notes ou de calcul de moyenne, l’étudiant peut déposer un recours, au plus tard dans les trois (3) jours ouvrables qui suivent l’affichage du PV de délibération, auprès de l’administration, adresé au président de jury. Au-delà de ce délai, aucun recours n’est accepté.

Article 112 : Le même jury est à nouveau convoqué pour discuter des recours introduits par les étudiants et procéder aux correctifs des erreurs. A l’issue de ces délibérations, un PV sera établi dans les mêmes conditions que le PV initial et devra porter la mention « PV correctif additf au PV initial »

 

3.8 - Redoublement et Réorientation

Article 113 : Durant son cycle de formation, l’étudiant ne peut refaire la même année plus de deux fois (triplement).

Article 114 : Le nombre de doublement autorisé est de deux (02) pour les formations d’une durée égale à cinq (05) années. Un redoublement en tronc commun de deux ans, et un redoublement sur les trois dernières années. Au - delà des doublements autorisés, l’étudiant est réorienté ou exclu.

Toutefois, et à tire exceptionnel, en cas d’un deuxième échec dans la même année, le jury de délibérations peut autoriser l’étudiant à prendre une inscription académique pour les modules non acquis, dans la même filière :

- Si la réorientation proposée pour l’étudiant n’est pas possible.

- Si l’étudiant est en fin de cursus.

Article 115 : Les inscriptions académiques et les réorientations sont régies par des textes réglementaires. Toutefois, un étudiant ne pourra bénéficier de cette faveur qu’une seule fois au cours du cursus.

Article 116 : En cas d’échec durant l’inscription académique, l’étudiant est définitivement exclu.

 

3.9 - Classement des Étudiants

Article 117 : Le classement et l’orientation des étudiants sont prononcés par une « commission de classement et d’orientation » présidée par le directeur adjoint chargé des études. Elle se réunit à l’issue des délibérations de fin d’année.

Le classement, ainsi réalisé, peut servir à la désignation des majors de promotion, à l’orientation des étudiants, à l’octroi des bourses.

Article 118 : La « commission de classement et d’orientation » est formée par :

- Le directeur adjoint des études, Président

- Les chefs de départements, membres

- Les responsables de filière

Article 119 : Les conclusions des travaux de la « commission de classement et d’orientation » sont consignées dans un PV dans lequel figure le classement. Il est signé par chacun de ses membres et porté à la connaisance des étudiants par voie d’affichage. Un recours peut être déposé par l’étudiant, à la structure pédagogique de rattachement, dans les 48h ouvrables qui suivent l’affichage.

 

3.10 - Orientation-Transfert

Article 120 : Pour la période transitoire (avant 2016), à l’issue du tronc commun (ou d’une formation commune de base), l’étudiant déclaré admis par le jury est orienté vers une spécialité de son choix, par une commission installée à cet effet, en tenant compte :

- de la capacité d’accueil de la spécialité visée

- des conditions imposées par la spécialité visée

- des résultats de l’étudiant

Si l’étudiant n’est pas admis dans la première spécialité choisie, la spécialité suivante de la fiche de vœux est considérée, et ainsi de suite.

Article 121 : Après la période de transition (à partir de l’année académique 2016-2017), l’orientation des élèves-Ingénieur vers les groupes filières font l'objet d'une orientation unique vers les groupes filières selon leur choix et leur classement dans le Concours. La date de l'orientation, fixée par la Direction des Etudes de Graduation et des Diplômes, est portée à la connaissance des élèves-Ingénieur par voie d'affichage.

Article 122 : Orientation des élèves-Ingénieur vers les filières

1- Les élèves-Ingénieur admis à l'issue de la première année de l'École font l'objet d'une orientation unique vers les filières selon leur choix et leur classement dans leur Groupe.

2- L’orientation des élèves ingénieurs dans les filières se fera selon leur choix et leurs résultats pédagogiques. Ils sont répartis en 4 catégories :

1- Catégorie 1 : élèves admis en session normale,
2- Catégorie 2: élèves admis avec rattrapage dans 1 semestre,
3- Catégorie 3: élèves admis avec rattrapage dans 2 semestres,
4- Catégorie 4: élèves admis avec des dettes.

Dans chaque groupe de filière et dans chaque filière, les élèves-Ingénieur sont aussi classés en fin de chaque année afin de désigner le Major de l'Année. Le Major est celui qui a obtenu la meilleure moyenne de sa promotion sans rattrapage et sans avoir doublé.

 

Contactez nous si vous avez besoin de plus d'informations.

Contactez-nous